Proserpine

Spectacle jeune public, à partir de 5 ans

Fantaisie musical contée

 

 

Salle des Arts vivants - Parc culturel de Rentilly (77)

 

Mercredi 20 mai 2020


Dans les plaines de Sicile vit Proserpine, fille de Cérès, déesse de la terre, de la moisson et de la fécondité, et de Jupiter. Alors qu’elle s’attarde dans les champs fleuris, Pluton, Dieu des Enfers l’enlève et l’emporte sur son char dans son royaume des ombres.

 

Sa mère décide que plus jamais la terre ne sera fertile tant que sa fille ne lui aura pas été rendue. Jupiter ordonne alors que Proserpine passe la moitié de l'année dans les Enfers, l'autre moitié sur la terre, avec sa mère.

Le personnage de Proserpine a inspiré de nombreux compositeurs de l'âge baroque tels que Lully ou Monteverdi. Au gré d’une fantaisie musicale contée, Les Folies du temps proposent de découvrir le mythe de la déesse. Aux accents de la flûte, du clavecin et du violoncelle répondent ceux de la voix, chantée et parlée, afin de faire entendre l’histoire de celle qui est devenue à la fois la déesse du renouveau de la nature au printemps et la reine des ombres.

 

Au programme :

Lully et Monteverdi

avec :

Mathilde Cardon voix                                 Jean-Christophe Marq violoncelle

Sylvie Pascal traverso et voix                    Olivier Dejours clavecin


Pierre et le loup

Sergueï Prokofiev

 

Création 2020

Festival Les Ritournelles

Salle des arts vivants - Parc culturel de Rentilly (77)

Dimanche 8 mars - 16:30

Lundi 9 mars - 2 représentations scolaires

 

Photo : Julien Daniel / MYOP
Photo : Julien Daniel / MYOP

 

 

Prokofiev a composé Pierre et le loup en 1936 pour le Théâtre central pour enfants de Moscou, alors qu'il venait de rentrer en Union Soviétique. Il écrivit lui-même le scénario. Chaque personnage, l'oiseau, le chat, le canard, Pierre, le grand-père, le loup et les chasseurs, est représenté par un instrument que les enfants, selon Prokofiev,

« apprendront ainsi à reconnaître sans effort ».

Dans le conte, Pierre parle la même langue que l'oiseau, le canard chante alors même qu'il a déjà été mangé par le loup, les chasseurs tirent pour rien, c'est un enfant, Pierre, le héros, qui capture le loup.

Tout est joyeusement sens dessus dessous dans Pierre et le loup, à l'image peut-être d'un monde sens dessus dessous, que la musique de Prokofiev réussit à nous faire voir sous un jour heureux.

 

 

 

 

avec :

Gérard Chaillou, récitant

 

Dhyani Heath, violon I

Riana Heath, violon II

 

Camille Rancière, alto

Jean-Christophe Marq, violoncelle

Michel Frechina, conrebasse

 

Florie Fazio, timbales & percussions

Yoonji Nam, basson

Hélène Richard, clarinette

Nina Daigremont, cor

Héloïse Hilbert, cor

Frédéric Nanquette, cor

Gabrielle Rubio, flûte

Michaela Hrabankova, hautbois

Christophe Griveau, trompette

 

Olivier Dejours, direction