De la cour à l'église :

"L'étrange guerre" de Jean-Sébastien Bach

 

Création 2020

Festival Frisson baroque

du 31 janvier 2020 au 2 février 2020

 

La légende de la vraie Croix. Episode 8 : La Bataille entre Héraclius et Chosroès. Piero della Francesca.
Piero della Francesca.

 

  • Concerto pour deux violons cordes et continuo BWV 1043
  • Cantate BWV 4 “Christ lag in Todes Banden”
  • Cantate BWV 55 “Ich armer Mensch, ich Sündenknecht”
  • Cantate BWV 115 “Mache dich, mein Geist, bereit”

 

Dans le texte de la cantate BWV 4 de Bach, on peut lire cette phrase : « C’est une guerre

étrange, celle où la mort et la vie se sont affrontées ».

Notre programme proposé veut témoigner de l’œuvre et des combats de Jean-Sébastien

Bach.

Nous voyons successivement le compositeur organiste à Mülhausen en 1707 et 1708 (cantate

BWV 4), puis Kapellmeister (maître de musique) à la cour du prince d’Anhalt-Köthen de

1717 à 1723 (concerto pour deux violons), enfin Kapellmeister à Leipzig de 1723 à 1750

(cantates BWV 55 et 115).

 

 

 

À Leipzig notamment où il a travaillé plus de vingt-cinq ans, jusqu’à sa mort, Bach a composé, composé, composé... le plus souvent de la musique religieuse (plus de cent cantates, les Passions...) mais aussi de la musique instrumentale, dirigé l’orchestre (le Collegium musicum), enseigné — et lutté contre sa hiérarchie jusqu’à épuisement.

Nous entendrons quelques échos de ces luttes, de ces recherches, de cette vie.

 

Distribution

Sopranos

Sophie Marchand

Elsa Nicol

Stéphanie Varnerin

Altos

Mathilde Cardon

Anne-Céline Herbreteau

Maëlle Javelot

Ténors

Safir Behloul

Olivier Merlin

Cyril Morane

Basses

Noé Chapolard

Till Fechner

Aurélien Pernay


Sylvie Pascal, flûte

 

Florian Abdesselam, hautbois

 

NN, basson

Violons et altos

Patricia Bonnefoy

Julien Churin

Katia Krassoutskaia

Cyrille Métivier

Camille Rancière

Gabriel Richard

Kim Younyoung

Jean-Christophe Marq, violoncelle

 

Antoine Sobczak, contrebasse

Alexis de Camboulas, orgue

 

Olivier Dejours, direction



Le petit chaperon rouge

Spectacle jeune public

 

Création 2020

Festival Frisson baroque

les 1er et 2 février 2020, à 11h

Salle des trophées, Parc culturel de Rentilly - Bussy-St-Martin (77)

Julien Daniel MYOP enfants fôret
©Julien Daniel / MYOP

 

 

 

Le conte de Perrault est si terrible, il se termine si mal — la grand-mère est mangée, la petite fille est mangée — que plusieurs autres versions ont préféré adoucir le propos. C'est le cas en particulier des frères Grimm (les fameux Contes de Grimm) qui sauvent à la fin la vieille femme et la jeune fille : le chasseur ouvre le ventre du loup et la vie reprend ses droits. La vie des humains, parce que dans cette version c'est le loup qui meurt.

Les folies du temps feront comme le Petit Chaperon rouge qui, au lieu d'aller directement chez sa grand-mère, s'arrête pour parler avec le loup, pour écouter les oiseaux, pour cueillir des fleurs… Seront-elles mangées à la fin ?

 

Œuvres de Henry Purcell, Jean-Philippe Rameau, Christoph Willibald Gluck

 

 

Avec :

Gérard Chaillou, récitant

Stéphanie Varnerin, soprano

Till Fechner, basse

Sylvie Pascal, traverso

Jean-Christophe Marq, violoncelle

Olivier Dejours, clavecin