Messe en si

Jean-Sébastien Bach

À la fin de sa vie, Bach a composé une messe aux dimensions jusqu’alors inconnues, la très célèbre Messe en si. Il entreprend ce travail de façon peu commune : il écrit quelques morceaux nouveaux, mais surtout réunit des pièces qui ont jalonné sa production musicale depuis trente ans, les réécrit et les adapte de façon à les intégrer à ce vaste projet.

 

L'ensemble se présente à la fois comme un patchwork aux origines, aux couleurs, aux styles les plus divers et comme un monument à l'architecture saisissante.

 

Tout se passe comme si Bach, avec cette dernière composition entendait mettre le point d'orgue à sa création, en la situant entre fantaisie, voire improvisation, et construction formelle savante.

 

 

Pour “leur” Messe en si, avec l’effectif prévu à l’origine, les folies du temps restent fidèles à leur principe : se réunir d'abord autour d'une partition, puis la donner à voir et à entendre — elle nous impressionne encore aujourd'hui. Dix chanteurs (les solistes chantent aussi dans le chœur) et vingt instrumentistes s'attachent à faire découvrir, ou redécouvrir, la partition et la pensée du plus “haut” des compositeurs dans sa plus haute musique.


 

 

 

 

 

Création au festival Frisson baroque

les 24, 25 et 26 janvier 2014

Distribution :

sopranos I :

Angèle Chemin

Stéphanie Varnerin

sopranos II :

Clotilde Cantau

Valentine Roos

altos : 

Claire Garraud

Mathilde Gatouillat

ténors :

Antonin Caors

Benjamin Woh

basses :

Till Fechner

Aurélien Pernay

 

Direction : Olivier Dejours

violons :

Maximilienne Caravassilis

Elisabeth Desenclos

Rebecca Gormezano

Guillaume Humbrecht

Gabriel Richard

alto :

Michel Renard

violoncelle :

Jean-Christophe Marq

contrebasse :

Antoine Sobczak

orgue :

Stefano Intrieri

timbales :

Marie-Ange Petit

basson :

Alejandro Perez Marin

basson et hautbois :

Kaori Yokoyama

hautbois :

Anne Chamussy

Yanina Yacubsohn

traversos :

Amélie Michel

Sylvie Pascal

trompette et cor :

Joël Lahens

trompettes :

Alejandro Sandler

Jean-Daniel Souchon



Une co-production Le sourire de l'enclume /

Communauté d'agglomération de Marne et Gondoire