Féerie d’une nuit d’été

d'après Shakespeare et Purcell (The Fairy Queen)

Gustav Klimt, "The Tree of Life, Stoclet Frieze"
Gustav Klimt, "The Tree of Life, Stoclet Frieze"

 

Shakespeare dans le Songe d’une nuit d’été mêle les intrigues, les mondes, les hommes, les fées : tout est sens dessus dessous.

Un siècle plus tard, Purcell, dans The Fairy Queen (La Reine des fées) composée autour du Songe crée un désordre plus grand encore. Aux intrigues déjà inextricables, il ajoute d’autres aventures de toutes sortes et de tous genres ; il fait se rencontrer la trivialité la plus épaisse (le poète ivre) et les allégories les plus pures et les plus sublimes (la Nuit, l’Hiver, le Pleur). Et de surcroît la musique et les paroles se mêlent et s’emmêlent.

 

 

 

Les folies du temps n’entreprennent pas de calmer ce désordre. Cinq chanteurs, sept instrumentistes et un chef d’orchestre vous invitent, en compagnie de ces deux œuvres, à un rêve funambulesque ou baroque, à une féerie, à une folie.

Il s’agit bien d’une comédie, et pourtant nous revient le mot d’Hamlet : “The time is out of joint” « le temps est devenu fou ». 

 

 

Distribution

 

soprano : Stéphanie Varnerin

mezzo-sopprano : Mathilde Cardon

ténor : Ryan Veillet

basse : Guilhem Worms

basse : Antoine Philippot

traverso : Sylvie Pascal

hautbois : Olivier Clémence

hautbois : Nathalie Petibon

basson : Alejandro Perez Marin

violon : Patricia Bonnefoy

violon : Gabriel Richard

 

 

 

alto : Samantha Montgomery

violoncelle : Jean-Christophe Marq

contrebasse : Agustin Orcha

clavecin : Alexis de Camboulas

 

Direction musicale : Olivier Dejours

Mise en scène : Sylvie Pascal

Images : Francois Weber

Lumières : Nicolas Lips

Régie : Michael Marchetti

Conception artistique : les folies du temps


Création au festival Frisson baroque 2017

© Sophie Comtet Kouyaté